DE BEBEL A BEBERT par Stéphane BEBERT

Publié le par Brigitte Sabban-Weyers

DE BEBEL A BEBERT par Stéphane BEBERT
Le grand jour approche, merci Stéphane pour ce travail colossal, merci de partager et de transmettre la production photographique ( même s'il s'agit encore d'une petite partie) de ton père, hâte de pouvoir venir la regarder cet été...
 
"On est en plein confinement. Je me pointe à la caisse du Carrefour Market et je pose sur le tapis roulant 14 boîtes de Crackers Belin. La caissière intriguée et amusée me dit : « Eh ben, vous allez faire une sacrée fête ! ». Je lui réponds : « Non, non, c’est pour faire des maquettes pour une expo photos… ».
Eté 2020, lorsque mon frère a fini sa série de 100 portraits de niçoises et de niçois masqués, il me dit : « Où pourrais-je les exposer ? ». Je lui suggère les grilles de la Coulée Verte, Place Masséna. Il propose à la Mairie d’offrir son expo et ils acceptent. C’est à cette occasion que je rencontre, Stéphane Tallon, directeur du Musée de la Photo, qui passe nous voir sur la Place Masséna. Il nous dit : "Si vous avez des idées d’expos hors les murs, je suis preneur !". Comme je travaille sur les archives de mon père depuis plus de 2 ans, j’ai classé pas mal de photos de Belmondo. Un après-midi, en me baladant sur le Cours Saleya, j’arrive sur la Place Pierre Gautier, habillée de ses 14 palmiers. Je m’arrête un instant et imagine tous les tuteurs qui entourent ces palmiers, recouverts de photos géantes. Je demande à mon frère de me faire une simulation sur Photoshop et je prends rendez-vous avec Stéphane Tallon. Le directeur du Musée de la Photo est emballé, d’autant plus que son Musée se trouve sur la place. Il va devenir un allié et un partenaire indéfectible de ce projet. C’est lui qui me propose d’ajouter à l’expo sur Jean-Paul Belmondo, une rétrospective sur le travail de mon père, Charles Bébert Chasseur d'images "40 ans d’images de la Côte d’Azur", à la Galerie du Musée.
Aujourd’hui, mes boîtes de Crackers Belin ont fait des petits ou devrais-je plutôt dire, des "grands". Je suis très heureux et ému que le travail de toute une vie, celui de mon père, vous soit présenté en plein cœur de Nice, sur le Cours Saleya.
Au total, c’est plus de 130 photos qui vous attendent. Le vernissage aura lieu, lundi 19 juillet à 19h et vous êtes tous invités !
Stf"
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article